Bien accompagner le koulebiak au poulet

ANTOINE TCHERBAK EI
Koulebiak poulet illustration

A Koulebiak bien accordé, plaisir assuré. Selon leur farce et la typicité de leurs épices, nos koulebiaks développent des arômes différents qui conviennent à certains vins plutôt qu’à d’autres. Avec l’été, c’est la version poulet qui vole la vedette. Koulebiak au poulet et joli jeu de quilles : à la recherche de l’accord parfait.

Notre Koulebiak au poulet s’accompagne de curry, de curcuma, d’une pointe de gingembre et d’une belle brassée de coriandre fraîche. Quant au riz, il est travaillé à la russe avec du beurre, des oignons jeunes et des œufs durs. Résultat sur les papilles, un goût d’évasion épicée qui donne envie de voyager, un rien d’Orient et des arômes qui affolent le baromètre du plaisir. Alors quoi boire avec ?

Côté blanc, cap sur l’Alsace. Le Gewürztraminer sec est le compagnon idéal des plats épicés et sans nul doute un des meilleurs amis du curry. On le choisit sec, pour sa palette aromatique fruitée et florale. Avec ses notes de cardamome, de cannelle, de fruits exotiques et de rose, il soutiendra parfaitement les épices de notre koulebiak au poulet. Un vol d’oiseau plus au sud, arrêt dans le Jura et accord avec un chardonnay. La géologie complexe du Jura donne aux chardonnays une vivacité plus tranchante que leurs homologues bourguignons. On aime cette fraicheur tout en tension qui contrebalance la gourmandise beurrée de notre pâte briochée.

Koulebiakine - accord mets et vin - Koulebiak Poulet

Côté rouge, mettons les voiles sur le Beaujolais puis le Nord de la vallée du Rhône. Gourmand, tendre, le Chiroubles a ce petit quelque chose de floral, pivoine, violette, qui souligne idéalement l’onctuosité de notre riz à la russe. Comme le Koulebiak, il a la gourmandise des bons moments ! Plus riche et charnu, le Morgon et ses arômes de fruits mûrs réussissent tout aussi bien l’exercice. En descendant le long de la partie septentrionale de la vallée du Rhône, halte sur le territoire de la syrah. Ici les vins sont puissants, presque poivrés. Un Côte-Rôtie sera plus que parfait, mais sans aller jusque-là un Cornas prolongera bien le curry, le curcuma et le gingembre du koulebiak au poulet.

Rouge ou blanc, faîtes vos jeux. Et pour ceux que la faveur de l’été porte davantage sur le rosé, sachez que le Côte de Provence est l’atout cœur d’un accord tout en fraîcheur. Entre la coriandre du koulebiak et le rosé, c’est une histoire d’amour toujours !